منار الإسلام
موقع تربوي تعليمي أكاديمي

Parler et agir en musulman selon François Burgat

0
اشترك في النشرة البريدية

François Burgat[1]  est un fin « observateur de l’évolution de l’Islam et dont la contribution au débat sur cette question brûlante mérite une attention particulière. Quand les “spécialistes” du sujet restent à l’ombre de leur cabinet, lui a le mérite d’aller chercher l’information là où elle se trouve. Quand les sociologues de salon pérorent, confortablement installés dans leurs fauteuils, sur les sociétés musulmanes et sur le phénomène islamiste, lui va surprendre les acteurs sur leurs “chantiers”. » [2]

C’est un des rares européens qui échappent aux préjugés de leur temps concernant le fait islamiste. «Même les scientifiques français, auxquels Burgat s’en prend d’ailleurs avec verve, restent claquemurés[3] dans le sanctuaire de “Sainte Laïcité” qui leur voile l’horizon et qui les empêche d’être objectifs. » [4]

Son point de vue concernant le parler et agir musulman au sein de la même  société musulman ou avec l’autre occident d’autre part est caractérisé par l’objectivité d’un scientifique connaisseur. Son message et dire comprend des enseignements à méditer de la part aussi bien des musulman ou non musulman.  Il dit : «  depuis 30 ans maintenant parce que le premier ouvrage que j’ai publié c’est en 1988 ça s’appelle l’islamisme au Maghreb et c’est le sous-titre qui est important la voix du sud c’est à dire la terminologie qu’emploie le sud pour parler au nord donc ma problématique a consisté à dire que la capacité d’attraction la force d’attraction du lexique islamique par les musulmans forment des majorités électorales que cela nous plaise ou que cela ne nous plaise pas. D’où est ce que ça vient cette capacité d’attraction du lexique musulman sur la scène politique ? toute ma thèse consiste à dire ça ne vient pas du caractère sacré, ça vient du caractère endogène ( Home Made )».[5]

 Pour commencer il met les points sur les ‘i’. Une vérité, une réalité que beaucoup d’intervenants négligent intentionnellement ou non c’est que les musulmans parlent musulman car c’est leur lexique endogène qui parle plus de ce qu’ils sont.   « Le lexique musulman c’est avant toute chose un lexique qui signifie à celui à qui on le pose, je n’ai même plus besoin de la terminologie que tu m’as imposée au temps de ton hégémonie[6] coloniale comme étant le seul lexique politique permettant d’exprimer mes besoins ou de réguler et de répondre aux exigences de ma société, je vais m’exprimer maintenant avec un lexique endogène hérité de la culture de mes ancêtres»[7] . C’est une forme de liberté dont les musulmans peuvent user sans que personne n’y attache un caractère positif ou négatif. Donc pour que l’occident comprenne le langage musulman il doit admettre que: « le lexique musulman ce n’est pas avant toute chose un lexique religieux c’est un lexique non occidental, outre occidental, c’est un lexique qui vient de ce segment des sociétés qui n’a pas été obéré, effacé par la présence coloniale c’est … c’est cette petite enceinte que nous n’avons jamais réussie à coloniser : le sentiment religieux» [8] et donc «lorsque les gens parlent musulman ils parlent un langage qui est endogène perçu comme hérité ( home made ) non occidental n’est pas nécessairement anti-occidental» [9] .

Parler musulman est un discours légitime digne de respect qui n’est contre personne. C’est une manière d’exprimer nos besoins et valeurs. Ce sont les bases sur lesquelles se base François Burgat pour comprendre l’action musulman « parler musulman ne détermine pas un agir musulman c’est-à-dire que quand on parle musulman on peut adopter dans le champ politique des postures très diversifiées, on peut être radical, on peut être violent, on peut être gentil on peut être modernisateur et réformateurs ou au contraire très conservateur…….  »[10]

المزيد من المشاركات
1 من 29

« Il y a une tendance dans l’intelligentsia politique occidentale lorsqu’on entend Bismillah, là on n’écoute même pas la suite on dit que ce monsieur s’exprime avec le lexique de la culture musulmane dont il ne peut que dire où il ne peut que faire quelque chose de catastrophique, et moi je dis si j’entends un acteur politique dire au nom de Dieu le Puissant le Miséricordieux, j’attends la suite, j’attends voir ce qu’il va faire et je vais juger »[11]

« Ce n’est pas parce que quelqu’un s’exprime avec le lexique non musulman qu’il devient gentil, beau, moderne, ou tout ce qu’on veut de valeurs positives, mais ce n’est non plus parce qu’il s’exprime avec le lexique musulman qu’il est illégitime»[12] .

« L’expérience tunisienne nous a montré que les islamistes pouvait arriver au pouvoir par les urnes et sortir du pouvoir  par les urnes sans qu’il y ait la moindre de ces contradictions absolues entre le lexique religieux et la démocratie qu’on nous avait brandi pendant des années pour justifier l’autoritarisme du régime de Bourguiba et de Ben Ali »[13]

« Je dis même – sans méchanceté de Paris Match – c’est-à-dire la lecture de Paris Match de l’histoire algérienne il y avait des arabes un peu ingrats qui avaient voulu ou même ce que je pouvais entendre dans l’atmosphère familiale les arabes étaient ingrats, on leur avait construit beaucoup de route et ils nous avaient néanmoins chassé »

François Burgat appelle à la justice et dit: « pourvu qu’il n’y a pas deux poids et deux mesures, je suis prêt à me battre contre les dangers de l’irruption du religieux sur la scène publique »  [14]

Je vous invite à découvrir comme moi les propos d’un scientifique, un homme de valeur. Ecoutons les voix de sages, notre monde, notre univers a besoin de chacun de nous. Pour œuvrer ensemble pour le bonheur de tous. Les fonds que nous dépensons dans les conflits peuvent nourrir la terre entière pendant des années. Chacun à sa place dans ce monde. Apprenons à nous aimer et accepter nos différences. Un mot, un sourire, un espoir peut changer notre triste monde.

Bon voyage ……………

[1]François Burgat : est  un islamologue et politologue français.  Directeur émérite de recherche au CNRS (2016) et à l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (IREMAM), il consacre l’essentiel de ses travaux à l’étude des dynamiques politiques et des courants islamistes dans le monde arabe.

[2]Islamiser la modernité  page : 68  Al ofok impressions mars 1998  www.siraj.com

[3]Enfermés

[4]Islamiser la modernité  page : 68  Al ofok impressions mars 1998  www.siraj.com

[5]( Re ) penser l’islam (Re) penser l’islam Une émission présentée par  Joseph Confavreux : –  Bonjour à toutes et à tous et bienvenue pour ce nouvel entretien vidéo et bon format que Mediapart consacre aux différentes façons de penser ou repenser l’islam

[6]Suprématie

[7]( Re ) penser l’islam (Re) penser l’islam Une émission présentée par  Joseph Confavreux : –  Bonjour à toutes et à tous et bienvenue pour ce nouvel entretien vidéo et bon format que Mediapart consacre aux différentes façons de penser ou repenser l’islam

[8]( Re ) penser l’islam (Re) penser l’islam Une émission présentée par  Joseph Confavreux : –  Bonjour à toutes et à tous et bienvenue pour ce nouvel entretien vidéo et bon format que Mediapart consacre aux différentes façons de penser ou repenser l’islam

[9]( Re ) penser l’islam (Re) penser l’islam Une émission présentée par  Joseph Confavreux : –  Bonjour à toutes et à tous et bienvenue pour ce nouvel entretien vidéo et bon format que Mediapart consacre aux différentes façons de penser ou repenser l’islam

[10]( Re ) penser l’islam (Re) penser l’islam Une émission présentée par  Joseph Confavreux : –  Bonjour à toutes et à tous et bienvenue pour ce nouvel entretien vidéo et bon format que Mediapart consacre aux différentes façons de penser ou repenser l’islam

[11]( Re ) penser l’islam (Re) penser l’islam Une émission présentée par  Joseph Confavreux : –  Bonjour à toutes et à tous et bienvenue pour ce nouvel entretien vidéo et bon format que Mediapart consacre aux différentes façons de penser ou repenser l’islam

[12]( Re ) penser l’islam (Re) penser l’islam Une émission présentée par  Joseph Confavreux : –  Bonjour à toutes et à tous et bienvenue pour ce nouvel entretien vidéo et bon format que Mediapart consacre aux différentes façons de penser ou repenser l’islam

[13]( Re ) penser l’islam (Re) penser l’islam Une émission présentée par  Joseph Confavreux : –  Bonjour à toutes et à tous et bienvenue pour ce nouvel entretien vidéo et bon format que Mediapart consacre aux différentes façons de penser ou repenser l’islam

[14]( Re ) penser l’islam (Re) penser l’islam Une émission présentée par  Joseph Confavreux : –  Bonjour à toutes et à tous et bienvenue pour ce nouvel entretien vidéo et bon format que Mediapart consacre aux différentes façons de penser ou repenser l’islam

اشترك في النشرة البريدية
سجل هنا للحصول على آخر الأخبار والتحديثات التي ستصل مباشرة إلى صندوق الوارد الخاص بك.
يمكنك إلغاء الإشتراك في أي وقت

اترك رد

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.